[CR] Semi de la Coulée Verte 18/10/2009

Publié le par juliencottinrunning

Les conditions sont bonnes 15-16°C, du soleil et un peu de vent... mais rien à voir avec celui qui a soufflé cette semaine.
45 min avant le coup de pistolet, je pars m'échauffer en compagnie de Siegfried Proux (AALRA). On opte pour un échauffement à la mode Kenyane, tout doux... on court un semi pas besoin de se flinguer avant.
Quelques étirements et assouplissements, un minimum de gammes pour me réveiller les jambes, deux trois douces accélérations pour faire monter le coeur et je file sur la ligne de départ.
J'y retrouve quelques têtes connues (la bande du CA Pictave, des Niortais...). On se dit quelques mots d'encouragement et c'est parti !

Les Kenyans et Burundais partent devant suivis par l'équipe d'endurance 72 (Serbouti, Durand).
Je regarde et décide de ne pas prendre ce train pour ne pas me brûler les ailes. Sur ma gauche je vois l'Algérien Fayçal Menasria et l'Ukrainien Evgeni Sirotine partir en contre. Ce sont de bons coureurs vétérans, ils représentent un gage de sagesse, je leur emboîte le pas suivi par Le Nouail (HBA Rennes).
3'06" au premier Kilo... c'est rapide mais compte tenu de la descente du départ, ce n'est pas significatif.
Menasria est déterminé à prendre le train à son compte : 9'39" au 3ième Kilo. Mais l'allure diminue et notre groupe est rejoint par Julien Bouleau (ASPTT Niort) qui réalisera une superbe course et Roux (RC Douessin). 
A six, nous passons le 10ième Kilo en 33'07".
Je reste derrière, décontracté et je note que Menasria donne des signes de fatigue... il respire fort.
Aprés le rue de Ribray, je décide d'entrer en action en relançant l'allure tombée au delà des 3'20" au Km.
Je connais bien le quartier de la rue des Grands Champs (j'y bosse !) et je taille des trajectoires au cordeau dans les zigs zags de la citée. Je sens que l'écrémage se fait par l'arrière. Sirotine se porte à ma hauteur pour me demander quel temps je compte réaliser et dans un superbe anglais je lui réponds "I don't know, it's my first !"... bah ouaih c'est une course internationale !
On attaque la descente de la Gavacherie et je veux laisser la main à mes adversaires peu enclin à relancer l'allure.
Je me sens bien et je pense que mes compagnons de course le sentent aussi. On se regarde un peu puis sur le quai Métayer je relance une nouvelle fois le train... nous ne sommes plus que 3 : Sirotine, Le Nouail et moi.
Nous faisons 1/2 tour sous la 4 voies du Bd de l'Atlantique, je mène toujours mais je relâche avant la côte de la rue Villon pour obliger mes compagnons à passer. Le Nouail va prendre quelques relais mais sans conviction.
Rue des 4 Vents, je suis agacé car l'allure n'est pas assez rapide pour moi... mais en même temps j'hésite à partir, je n'ai jamais couru cette distance et une défaillance est toujours possible.
Nous passons en 49'41" au 15ième Kilo.
Je me résigne à rester groupé... tant pis pour l'allure, je préfère jouer la prudence. Nous passons tranquillement les rues du centre qui nous mènent jusqu'au petit Leclerc. Puis nous entrons avenue de Lattre de Tassigny : vent de face tout le monde s'arrête ! Nous parcourons le 18ième kilo en 3'33" !
Coup de sang : 13 secondes abandonnées sur le bord de la route, je reprends le train à mon compte. Dans le faux plat montant qui mène sur la 4 voies du Bd de l'Europe, je sens mes adversaires lâcher un... puis deux... puis trois mètres. J'abandonne ma foulée "trotte menu" et je sors les cannes ! Je me relâche et cherche à courir placé. J'allonge sur l'allée du Jardin des Plantes et j'aborde le casse patte du bout du quai de la Regratterie...il fait mal celui là ! Je vois le Donjon et je tourne à gauche pour passer le long des halles... je lâche les chevaux avant la côte de la Mairie... c'est l'arrivée !

1h10'05" temps final avec un dernier 2,1 km en 6'45" (soit 18,7 Km/h avec la côte !).
Je suis debout, pas extenué, je parle avec les bénévoles... autour de mois les coureurs sont pliés en deux recherchant leur souffle... Visiblement j'en ai encore sous la semelle...

Si on m'avait dit avant la course que je réaliserais ce temps dans ces conditions, j'aurais signé des 2 mains...
mais j'ai comme un goût d'inachevé, comme un sentiment de m'être fait piéger par le groupe et par mon inexpérience sur cette distance (trop prudent). Serbouti n'est qu'à une cinquantaine de secondes devant... c'est peu mais c'est énorme car si j'étais parti dans le groupe de devant, je n'aurais peut-être pas fini la course.
Il ne faut pas être trop gourmand, quoi qu'il en soit ça reste une bonne course et j'ai encore de la réserve... c'est un bon test et ça me laisse de bonnes perspectives pour la suite de l'aventure.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

barbara (la fille de babeth) 21/10/2009 19:39


toutes mes félicitations pour la naissance de ce blog. malgrès les étapes difficiles de ta dure jeunesse de cancre tu as réussis à être 1 bon conjoint, 1 papa comblé par 1 une adorable petite fille
et 1 athlète qui court et qui nous fait surfer sur le net pour le rejoindre. bravo à toi! gros bisous


juliencottinrunning 22/10/2009 08:02


merci Baba... mais ce n'est pas terminé


chris 20/10/2009 22:50


Très belle course de mon point de vue de spectateur ! J'ai pu apprécier ta foulée, et c'est impressionnant pour un amateur de mon genre. Et ca ne trompe pas, le résultat se voit sur le chrono... je
reste impressionné... Bravo Julien, c'est magnifique et ce n'est qu'un début sur cette distance, j'ai hâte de voir la suite :) Bon courage pour ta fin de prépa, et j'espère être à LR pour suivre
tes prochains "exploits".


juliencottinrunning 21/10/2009 09:02


Merci pour tes encouragments Chris


papa 20/10/2009 19:08


papa est baba!!! gros bisous à bientôt!....


juliencottinrunning 20/10/2009 20:49





--MaT-- 20/10/2009 17:33


Manque de repères mais belle perf de mon bébère. C'est une course "étape" dans ta prépa... Ca roule et c'est tout bon !
Bon courage !


juliencottinrunning 20/10/2009 20:48


ouaip ! faut que ça dure


ludo 19/10/2009 22:20


je ne vais pas être original mais je tiens tout de même à te féliciter à mon tour, Julien! quel temps "stratosphérique" comme dirait George Eddy quand il commente un match NBA! ton compte rendu
laisse rêveur, y a pas à dire, on ne fait pas le même sport! le premier blanc à La Rochelle le 29 novembre qui franchira la ligne aux alentours des 11H25, ce sera toi!!!

PS: je me suis permis de t'envoyer un sms hier après ma course...23' d'écart entre nous, plus d'une au km mais ça suffisait à mon bonheur!


juliencottinrunning 20/10/2009 10:58



merci Ludo et bravo à toi pour ton nouveau record... tu progresses et tu te fais plaisir, c'est génial ! t'es dans la bonne voie !
Sinon je pense qu'à LR il y aura pas mal de monde devant moi... il y a bien meilleur et plus expérimenté sur la distance